La courtoisie :: Vertu rare et discrète

Sur le trottoir, dans l’élégance d’un mouvement de hanche ou d’un pas de côté, à la rencontre de l’autre, une figure de danse momentanée pour que chacun garde la cadence.Rue Saint-Laurent, Montréal

À bord de l’autobus ou du métro, sans un mot, dans le regard qui comprend, qui approuve, qui console, dans le geste qui soulage momentanément du poids de la vie.

Dans le bras qui retient la porte.

Dans le mesure des propos en toutes circonstances.

Quelle élégance. Quelle grâce dans la courtoisie. Elle passe comme une brise sur les traces du troupeau qui ne connaît qu’un mode de déplacement :: la charge aveugle sur tout ce qui se trouve sur le chemin de son impitoyable volonté d’exister.

Courtoisie : politesse raffinée dont le contraire est la grossièreté (le Robert Méthodique). On peut aussi parler de politesse, de bienséance, de prévenance et surtout, de bienveillance.

La courtoisie est là. Elle est rare mais elle existe.

sl•
© Tous droits réservés. Suzanne LaBrie, psychosociologue

Publicités

2 réflexions sur “La courtoisie :: Vertu rare et discrète

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s